SENEGAL BOU EL MOGDAD

CROISIERE A BORD DU BOU EL MOGDAD

De Saint-Louis du Sénégal, ancienne capitale de l’Afrique occidentale française (AOF), le BOU EL MOGDAD remonte le fleuve Sénégal vers la bourgade de Richard Toll (la ville de la canne à sucre), Dagana, un ancien comptoir français et Podor, situé sur l’île à Morphil, dont le Fort et ses quais sont inscrits au patrimoine de l’Unesco. MAIS, ensuite, au nord-est du pays, entre Bakel et Matam, le fleuve Sénégal, a creusé des gorges dans les contreforts des collines, où il offre un spectacle surprenant, celui d’une piste qui serpente entre des sommets qui prennent l'allure de véritables falaises.

seneg-02.jpg seneg-03.jpg

C’est à cette remontée du fleuve, jusqu’à Kaedi, que nous vous proposons de participer à nos côtés. Celle-ci ne peut avoir lieu qu’une ou deux fois par an, entre le 1er août et le 15 septembre (pour une raison de niveau d’eau) et permet de découvrir la vie traditionnelle de populations où l’hospitalité est à la base du savoir-vivre. Cette croisière s’adresse donc à tous, à tous ceux, curieux de nature, qui ont envie de découvrir des régions non touristiques entre Sénégal et Mauritanie, et qui aiment sortir des sentiers battus.

La Route des Comptoirs

Construit dans les années '50 par un chantier naval hollandais, pour le compte des « Messageries du Sénégal », le « BOU EL MOGDAD » a été acheminé sur le fleuve Sénégal pour desservir les villes et ports fluviaux jusqu'au plus profond du Sénégal et de la Mauritanie. Rosso, Dagana, Richard Toll, Podor, Matam, Kaedi et même jusqu'à Kayes, au Mali, soit jusqu'à plus de 1.000 km à l'intérieur des terres où sont acheminés courrier, vivres, eaux, semences, matières premières et bétail mais également les populations riveraines à travers tous les comptoirs qui jalonnaient le fleuve.

seneg-04.jpg seneg-05.jpg

En 1975, et après avoir assuré, pendant près de 30 ans, le lien vital entre la capitale et les villages, le « BOU » abandonné le long des quais de Saint Louis, part pour le sud (La Casamance et la Sierra Leone) avant de revenir, en 1988, dans le Delta du Sine Saloum, entre Djiffer et Foudiougne. En 2005, le « BOU » sera racheté par une poignée de passionnés (français, belge, espagnol et sénégalais).

Entièrement rénové durant l'été 2005, le BOU EL MOGDAD propose aujourd'hui une navigation touristique entre St Louis et Podor, permettant de découvrir les villages de brousse, les cités et leurs anciens forts et comptoirs disséminés entre l'océan et les portes du Sahara. Une semaine durant, vous vous laisserez bercer au rythme du fleuve en alternance avec l'exploration des ruelles paisibles de Saint-Louis, Dagana et Podor, de leurs quais peuplés de maisons de commerce pour revivre l'histoire d'un passé pas si lointain.

seneg-06.jpg seneg-07.jpg

Le « BOU » mesure 51 mètres de long et 14 mètres de large. Il propose 3 ponts dont le pont supérieur qui permet d'admirer les beautés du fleuve. Les 2 autres ponts regroupent ses 28 cabines doubles (dont une suite climatisée avec salle de bain et WC privé) et les 2 restaurants proposent une cuisine locale de grande qualité.

Caractéristiques du bateau

- Construit en 1954 au Pays-Bas
- 51 mètres de longueur, 10 mètres de largeur
- 650 tonneaux
- 4 ponts dont 2 pour les 26 cabines, toutes extérieures.
- 26 cabines doubles
- Une mini piscine

Les 26 cabines sont reparties comme suit :
- 1 suite, d’une superficie de 40 m² avec salon et chambre séparés ainsi que des sanitaires privés.
- 4 cabines supérieures, climatisées, à grand lit ou lits twin et jouissant également de sanitaires privés. Ces 4 cabines sont également situées sur le pont supérieur.
- 8 cabines avec un grand lit.
- 9 cabines avec lits doubles (twin)
- 4 cabines avec lits superposés.

Divers

Toutes les excursions en barge, en pirogue, en calèche ou à pied sont incluses dans le prix de la croisière.

ACHEMINEMENT DAKAR – SAINT LOUIS – PODOR EN AVION PRIVÉ
La Compagnie aérienne privée AEROTAXI SÉNÉGAL (capitaux belges et pilotes belges), propose depuis peu une liaison entre Dakar et St Louis et/ou Podor. Ils opèrent cette liaison à bord de monomoteurs Piper Cherokee 6, au départ du terminal aviation privée de l’aéroport de Dakar.